topblog Ivoire blogs

12/08/2010

L’artiste, l’acteur Dody YAY a tiré sa révérence …

25219_1273654957136_1102771894_30720252_2104190_n.jpg


La nouvelle de sa disparition nous a frappé et assommé de plein fouet. L’homme, l’artiste, le comédien, l’acteur DODY YAY nous a quitté le samedi 07 août 2010 à Yaoundé au Cameroun à la fleur de l’âge (38 ans) de suite d’une très très courte maladie. Il est celui qui a renforcé en moi la conviction que nous devrions nous battre pour que vive le cinéma au Cameroun et en Afrique. Quand je le rencontre dans les années 1996 - 1997, il est armé de sa camera, une super Hi8 et des projets cinématographiques plein la tête. A chacune de nos rencontres, de nos conversations, à la rencontre des personnes que nous avions en commun et ceci jusqu’a sa disparition, la quintessence de ses réflexions qui tourne autour de ses rêves cinématographiques, vont finir par me convaincre qu’il ne vit et n’a vécu que pour le cinéma. Son talent d’acteur calqué sur ses modèles que sont Al Pacino ou encore Alec Baldwin va le faire occupé le rôle principal dans les nombreux projets cinématographiques auxquels il participe. En 2001, il est sublime dans «Le Successeur» où il joue un double rôle en tête d'affiche et, en 2009 il atteint le paroxysme dans le rôle qu’il tient dans la série à succès de Ousmane Stéphane «Paradise» diffusée sur 3A Télésud. DODY YAY quitte le devant de la caméra en plein tournage de la deuxième saison de cette série. Pour DODY YAY, le cinéma camerounais vivra et pour lui, nous réaliserons son grand Rêve, celui de porter à l’écran son histoire fétiche «Les Pourris de Tamdja».

Repose en paix Dody YAY, Dody Mc Cameron.

Promotion Hollywodienne du film

A l'occasion de la présentation en avant première du film "Le successeur" au cinéma l'Empire à Bafoussam, la production a bénéficié de la part des responsables de la gestion de la salle de cinéma, une promotion digne des films venus de Hollywood. dépliants, flyers, spots radios et TV, Affiche a tous les carrefours de la ville ... moment d'émotion.

(Cliquez sur l'image pour lire)

archives030.jpg


archives025.jpg


Avant première difficile pour "Le successeur"

Dans les démarches pour l'obtention d'un visa d'exploitation pour présenter officiellement le film "Le Successeur" en salle de cinéma pour la séance d'avant-première, nous avons rencontré beaucoup de problèmes. En plus des sponsors qui ont brillé par leur absence il a fallut relancer à plusieurs reprises les membres de la commission de censure au niveau du ministère de la culture pour qu'ils puissent se réunir, visionner le film et délivrer un visa d'exploitation. Nous l'avons finalement obtenu par la grâce de Dieu ...

(Cliquez sur l'image pour lire l'article)

archives008.jpg



"Témoin à séduire" notre premier Long métrage

"Témoin à séduire" c'est notre tout premier long métrage, toujours réalisé en VHS en 1998. Je retiens l'envie de produire, de faire un film, la découverte dans les bouquins et sur internet (naissant au Cameroun à l'époque) de certaines techniques cinématographiques que nous essayions d'appliquer à la lettre lors du tournage de chaque séquence. Le rôle principal tenu par King B, un artiste Camerounais installé en Allemagne qui était au Cameroun pour la promotion de son album "We are One" qui venait de participer au concours Eurovision nous a donné de rêver. Enfin lors de ce tournage nous avons découvert un talent dont je loue le talent jusqu'aujourd'hui celui de Lucie MEMBA. Nous vivions au rythme de David O SELZNICK l'impressionnant producteur de "Autant en emporte le vent" et de Stanley KUBRICK. Ils étaient et ils sont pour nous des exemples.

(Cliquez sur l'image pour lire l'article)

archives005.jpg