topblog Ivoire blogs

27/07/2010

Ma BIOGRAPHIE

BIOGRAPHIE

Armand Brice TCHIKAMEN – Réalisateur

tounag class'a a bassam 339.jpg


Armand Brice TCHIKAMEN est un réalisateur, producteur. Il est né le 20 juin 1974 au Cameroun. Avec ses trois frères ils grandissent dans l’univers de la BD qui était la passion de leur père. A partir de la classe de 4ème, il fréquente assidûment les salles obscures et entre films Hindous et chinois, naît sa passion pour le cinéma. Après son BAC scientifique, il échappe à la faculté de droit parce que son père souhaite le voir devenir avocat. Déjà lors de son parcours primaire et secondaire beaucoup le voyait intégrer une école de beaux-arts à cause de son talent de dessinateur. Après deux années passées à se morfondre à la faculté des sciences économiques il abandonne l’université pour se lancer dans la production audiovisuelle avec un groupe d’amis avec qui il partage la même passion pour le cinéma. Ensemble, sous le couvert de l’Association ‘’Horizon Jeunes’’, ils créent en 1997 «ONAV production» à un moment où la production audiovisuelle privée est complètement inconnue du grand public camerounais et où parler de cinéma relève de l’utopie complète. En alternant son temps de caricaturiste pour des hebdomadaires régionaux et faiseur de petits boulots, il produit avec ses amis deux longs métrages sur des supports non professionnels (SVHS). C’est pour lui et ses amis le départ et le grand moment d’apprentissage du métier de réalisateur. Pour avancer dans leurs projets ils lisent tous les documents qui parlent de cinéma et techniques du cinéma dans les livres et sur Internet qui fait ses premiers pas au Cameroun. Ils intègrent l’Association des Cinéastes Camerounais (ACC) dirigée à l’époque par le réalisateur Richard LOBE et participent à des séminaires de formation comme celui de l’année 2000 sur le thème «la Conception, la Réalisation et la Vente des Films africains» organisé par l’Association des Cinéastes Camerounais (ACC), l’Agence intergouvernementale de la francophonie (AIF) et Multi-Média Centre (MMC) à Yaoundé. Ils sont à la fois derrière et devant la caméra. En 1998, après plusieurs essais, ils produisent leur premier long métrage ‘’Témoin à séduire’’ qui passe inaperçu et, en 2001 ils récidivent avec ‘’Le Successeur’’. Avec le peu de moyen dont ils disposent, ils entament une campagne promotionnelle du film. Même si la critique déplore le support non professionnel de production, le film passe devant la commission de censure et obtient un visa d’exploitation (Visa d’exploitation tout public N° : 017/2001-2002) autorisant le film à être diffusé dans les salles de cinéma du Cameroun. Le film sera diffusé en avant-première au cinéma le Capitole à Yaoundé et au cinéma l’Empire à Bafoussam et diffusé à la 3ème édition du Festival Africain de Télévision (FESTEL) à Yaoundé en mars 2002.

En Juin 2002 Armand Brice TCHIKAMEN débarque à Abidjan en Côte d’Ivoire et intègre l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC). Après sa formation où il sort lauréat de sa promotion, il travaille en tant que journaliste culturel pour les quotidiens ‘’Le Temps’’ et ensuite ‘’Le Courrier d’Abidjan’’. En même temps il se fraye progressivement un chemin dans le milieu de la production audiovisuelle ivoirienne. Il travaille en tant que assistant réalisateur sur un pilote de série avec le réalisateur Alexis DON ZIGRE (Sida dans la cité) et assiste le réalisateur Skwall de la structure FOKAL (Paris) pour une série de six spots publicitaires pour une compagnie de téléphonie mobile.

En 2004 il participe en tant que cameraman et assistant monteur à la production du documentaire ‘’Parole d’Ivoire’’ du journaliste français Philippe Duval et des réalisateurs Bernard Simon et Siriki Baïkro.
En 2005, le Directeur de la structure Martika Production à Abidjan lui confie la réalisation du pilote de la série panafricaine à succès ‘’Class’A’’. Le résultat est positif et il a en charge la réalisation de plus de la moitié des 54 épisodes de la première saison de la série.

A côté Armand Brice TCHIKAMEN à une filmographie variée en tant que réalisateur qui touche presque tous les domaines de la production audiovisuelle.
Il compte de nombreux spots publicitaires et publi-reportages pour des structures telles que : Orange, NSIA, Wrangler, Coca-Cola, Unilever CI, Castel Beer (Solibra), MTN, Cosmivoire, GreenN, Unilever Mali… En 2008 il réalise trois spots publicitaires pour l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) portant sur la lutte contre la Grippe Aviaire. En 2005 et 2006 il réalise deux documentaires pour le Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD). En 2008 il réalise en Mauritanie le documentaire «Le Challenge SIDI MOHAMED ABBAS, l’histoire d’un succès» Sélectionné et présenté à la 13ème édition du festival «Ecrans Noirs» en juin 2009 à Yaoundé au Cameroun.

En 2008 il crée sa structure de production dénommée ‘’PREDARTOR STUDIO’’.
Avec elle, il réalise des films institutionnels pour des structures et institutions telles que le Conseil Economique et Social de Côte d’Ivoire, ‘’le Conseil National de l’Ordre des Architecte (CNAO) de Côte d’Ivoire, l’Union Européenne... Il travaille sur des doublages en français des documentaires pour l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, il réalise pour l’UNICEF, la partie ivoirienne du film ‘’La flamme de l’espoir’’ diffusé lors du XIV sommet de la Francophonie à Kinshasa en octobre 2012.
Sa formation journalistique permet à sa structure d’être le représentant Afrique de la plate-forme web ‘’starafrica.com’’ à qui il fournit les informations sportives (écrits et vidéo). Depuis 2011, il est le réalisateur en Côte d’Ivoire des reportages pour l’émission ‘’Talents d’Afrique’’ de Canal+. En plus des programmes TV qu’il réalise et produit, il a mis sur pied en collaboration avec un ami, une webtv dénommée ‘’Africaplay’’.

En 2012, à la faveur d’un concours organisé par l’AJTECCI avec le concours du Fonds HUBERT BALS de Hollande où il est membre du jury, il découvre le script du court métrage ‘’La Radio’’. Captivé par l’histoire, il va le produire et le co-réaliser avec l’auteur du scénario. ‘’La Radio’’ va être sélectionné au Short Film Corner du 66ème Festival de Cannes. Aujourd’hui encore il poursuit ses rêves du film africain parfait…



http://www.youtube.com/results?search_query=TCHIKAMEN&aq=f

Les commentaires sont fermés.